La comptabilité des professions médicales et paramédicales

Les professions médicales et paramédicales ont également des obligations comptables. Quelles sont ces obligations ? Les obligations d’une entreprise dépendent de son statut. Une entreprise peut être individuelle, civile ou libérale. La comptabilité dans le domaine médical est un monde un peu particulier donc il est préférable de confier à un expert-comptable pour remplir les obligations.

Quelles sont les obligations exercées en entreprise individuelle ?

Il est indispensable de noter que les obligations comptables ne sont pas pareilles. En règles générales, dans l’activité médicale et paramédicale les bénéfices sont taxés dans la catégorie des bénéfices non commerciaux. Il existe deux types de régime : le régime micro-BNC et le régime de la déclaration contrôlée.

Le régime micro-BNC est pour les professionnels médicaux et paramédicaux dont la recette est inférieure ou égale 70 000 euros par an. Les obligations de comptabilité des professionnels médicaux et paramédicaux sont la dispense de comptabilité et la tenue d’un livre journal des recettes. Ces obligations fiscales sont l’établissement de déclaration de recette et la dispense de dépôt de déclarations.

Le régime de la déclaration contrôlée est pour ceux qui encaissent plus de 70 000 euros de recette par an. Ces obligations comptables sont l’application de la comptabilité de trésorerie, la tenue d’un livre des recettes et des dépenses ainsi qu’un registre des immobilisations et des amortissements.

Les obligations exercées en société civile et libérale

L’organisation de la comptabilité d’une société civile et libérale est plus complexe. Voici leurs obligations comptables minimales. L’arrêté des comptes par le dirigeant, la rédaction d’un manuel sur l’organisation, la tenue de livres comptable obligatoires dont le livre journal et le grand livre. La saisie de la comptabilité d’une SEL, la réalisation d’un inventaire annuel au sein de la SEL au moins une fois par an ainsi les compositions des comptes annuels des SEL dont le bilan, le compte de résultat et une annexe, sont aussi les obligations comptables d’une société.

Est-il indispensable de faire appel un expert-comptable ?

Faire appel à un expert-comptable présente plusieurs avantages. Avoir recours aux services d’un expert-comptable assurent notamment plus de sécurité et de tranquillité dans les travaux comptables. Il permet d’éviter ou limiter les erreurs. Il intervient dans l’administration fiscale et dans la sécurisation de la gestion de l’entreprise. Il réduit les risques de subir un contrôle fiscal, aide à payer mois d’impôts et moins de charges ainsi établir la déclaration de cotisations sociales périodique. Il partage aussi de son expérience et celle de ses autres clients.

Quels régimes de TVA et d’imposition pour le micro-entrepreneur ?
Engager une société spécialisée pour l’établissement des comptes annuels et des liasses fiscales