Upskilling, reskilling : quelles différences ?

Upskilling, reskilling

Le marché de l’emploi a connu un essor considérable ces dernières années. Les salariés peuvent désormais développer de nouvelles compétences au sein d’une entreprise. Ce qui leur offre la possibilité de changer d’activité à maintes reprises durant leur carrière professionnelle grâce notamment à un outil de gestion des compétences. Pour ce faire, recourir à une offre de formation devient indispensable. On distingue à cet effet, différents modes de formation dont l’upskilling et reskilling. Quelles sont les différences entre ces deux anglicismes ?

Upskilling et reskilling : définitions

Avant de parvenir aux dissemblances existant entre ces deux termes, il est important de les clarifier. À titre d’information, ces deux modes de formation ayant émergé dans le domaine du skilling ont pour principal but de pérenniser les différents secteurs d’activité.

L’upskilling

Il s’agit d’un mode de formation consistant à augmenter des compétences préalables ou le savoir-faire des employés. Dans un contexte de mutation du métier, cette mise à jour de compétences a pour visée de booster les carrières professionnelles tout en promouvant le statut des employés. Parlant de l’upskilling et reskilling, nous pouvons prendre l’exemple d’une formation en marketing digital destiné à un marketeur pour illustrer l’upskilling.

Il est donc possible de définir l’upskilling comme étant un mode de formation offrant un gain de compétences et l’acquisition de nouvelles aptitudes aux employés d’une entreprise.  Les études ont d’ailleurs prouvé que plusieurs facteurs, dont le progrès de la technologie, peuvent impacter les compétences des professionnels d’un métier. C’est donc en cela que réside l’intérêt de l’upskilling.

L’upskilling est une solution qui permet aux employés de demeurer opérationnels à travers une formation ciblée et bien adaptée. Entre l’upskilling et reskilling, le premier mode de formation permet aux salariés d’évoluer et de faire face aux éventuels changements structurels sans aucune contrainte.

Le reskilling

Le reskilling est une méthode particulièrement liée au recrutement. Il intervient comme une  formation pour les nouvelles recrues pour le métier proposé. Les employés déjà en service peuvent aussi en bénéficier en vue d’une restructuration. Très souvent, les licenciements sont dus à un manque de savoir-faire plutôt qu’à un manque de compétences. C’est la raison pour laquelle les soft skills sont prépondérants en matière de recrutement.

Lorsqu’on parle d’upskilling et reskilling, le reskilling permet de faire face aux problématiques liées à la pénurie de talents dans certains domaines d’activité. Les entreprises fusionnent ainsi le recrutement et la formation tout en s’engageant à former le salarié pendant une période donnée. Avec le reskilling, les entreprises peuvent recruter des candidats à un poste donné même s’ils ne possèdent pas les aptitudes requises.

Les avantages liés à l’upskilling et au reskilling

Qu’il s’agisse des entreprises ou des employés, ces deux modes de formation présentent des avantages spécifiques qui s’inscrivent sur divers plans. L’upskilling et reskilling se veulent donc importants pour promouvoir différents secteurs d’activités.

Tout en favorisant l’élargissement du champ de compétences des salariés, l’upskilling permet aux entreprises de bénéficier d’un gain de temps et de performance. Avec ce mode de formation, les entreprises ne sont plus obligées de recruter de nouvelles personnes dont elles ignorent les compétences.

Il permet d’augmenter en matière de productivité, car les salariés formés sont généralement motivés à  expérimenter leurs acquis en vue d’être plus efficaces. Il revient donc aux entreprises de bien prévoir leur upskilling pour une bonne optimisation des effets sur-le-champ d’action. L’upskilling et reskilling permettent aux salariés d’être performants dans leurs domaines tout en offrant ainsi une ouverture à de nouvelles opportunités pour un futur emploi.

Par ailleurs, l’avantage principal du reskilling réside dans le fait qu’il privilégie le savoir-être au savoir-faire. Ce mode de formation met un accent particulier sur la motivation et la personnalité. Tout d’abord, le reskilling permet aux entreprises d’embaucher même si les profils recherchés pour un poste sont quasiment inexistants.

Pour les candidats, ce mode de formation offre une opportunité de reconversion professionnelle sans risque de période de chômage. Entre l’upskilling et reskilling, le reskilling rend particulièrement accessible au candidat une large palette de métiers auquel il n’aurait pas forcément pensé.

Les différences entre Upskilling et reskilling

L’aspect qui lie principalement ces deux modes de formations est sans doute leur apport en ce qui concerne le gain de productivité des entreprises. Ils offrent également l’opportunité aux salariés de gagner en matière d’efficacité. Ces deux types de formations recèlent ainsi des avantages tant pour les entreprises que pour les salariés. Toutefois, il convient de souligner qu’il existe quelques points de dissemblances entre upskilling et reskilling.

Pour rappel, l’upskilling représente une formation de mise à jour de connaissances existantes. Il est destiné aux employés exerçant au sein d’une entreprise tandis que le reskilling fusionne formation et recrutement. Avec le reskilling, il n’est pas nécessaire d’avoir une expérience ou de travailler au sein de l’entreprise avant de bénéficier de la formation.

L’objectif de l’upskilling est de pérenniser son poste ou si possible d’évoluer de manière hiérarchique dans le même domaine. Contrairement à l’upskilling, le reskilling se réalise beaucoup plus dans une vision de reconversion professionnelle ou pour l’occupation d’un nouveau poste. Vous pouvez consulter cette page pour plus d’informations sur les anglicismes upskilling et reskilling. 

E-commerce : les avantages des e-connecteurs
Gagner en efficacité grâce à une gestion commerciale optimisée